mercredi 14 mai 2014

Après l'hiver... le printemps 2014 !!!

Silence assourdissant pendant presque un an !... 
Ce n'est pas qu'il ne s'est rien passé, la flemme d'écrire, oh!!!
Et pourtant il s'en est passé ....

Vous avez laissé le chantier avec les murs à nu, il a fallu les protéger d'urgence de la pluie, nous avions peur que l'ensemble ne fonde comme un gros chocolat! Le cauchemar!!!

Il y a eu l'étape charpente en juillet 2013, avec du vieux bois sorti de derrière les fagots (!), de magnifiques corbelets...







Et enfin un gros travail de rampanage  avec de la terre pour que rien ne vienne s'infiltrer entre les pignons et la future toiture...
Heureusement Benoît est venu aider Franck et bien sûr il a fallu bâcher l'ensemble pour passer l'hiver...

Franck se relevait la nuit pour vérifier que l'eau ne s'infiltrait pas par quelques trous.... Résultat une bâche noire constellée de morceaux de ruban adhésif orange pétant!
Mais bon cela a tenu!






En février 2014 la toiture en ardoise et zinc a été posée 3 jours avant l'arrivée d'une très grosse tempête,
Magnifique travail... du grand art. Il reste le faitage à faire, enlever le plastique sur le zinc (il aura la même couleur que l'ardoise)




LES QUENOUILLES

Depuis, Franck travaille a l’abri des intempéries à faire un plafond en quenouilles au dessus du fournil... C'est quoi ça???

Une vieille technique qui prend du temps mais ne coûte rien, pleine de bon sens...
On prend une grosse badine de châtaigner (entre 3 et 5 cm d'épaisseur) on enroule autour du foin enduit de barbotine, et on pose les quenouilles côte à côte entre 2 poutres.





Par dessus on fera un petit béton de terre, par dessous un enduit. Isolation thermique, phonique et effet de masse pour le chauffage au bois...Beaucoup de patience, une semaine par travée environ...Mais très agréable à faire (dixit le quenouilleur en chef)



Voir le reportage photo...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire